La rose à Lyon : explorez notre patrimoine et son parfum

 

« Puisque c’est ma rose » écrivait Saint Exupéry.

 

Et vous, saviez-vous qu’en moins d’un siècle, avant la mort de l’auteur du petit Prince, plus de 3000 nouvelles variétés de roses ont été imaginées à Lyon ? L’histoire de cette fleur au parfum subtil ne s’arrête pas là avec en 2015 la création d’un label rouge et l’accueil à Lyon du congrès mondial de la rose. Entre les 2, découvrez vite pourquoi Lyon est réellement LA Capitale de la rose !


Parfum de rose & Lyon : qu’est-ce que c’est que cette histoire ?

 
Pendant des décennies, la rose a tissé des liens étroits avec d’autres particularités de Lyon :

  • L’essor de l’imprimerie, déjà évoquée, dans notre post sur la journée de la gentillesse a été un terreau fertile pour la recherche lyonnaise. Médecine, botanique et agronomie ont ainsi fait des émules et contribué au développement d’une horticulture tournée notamment vers la rose.
  • L’industrie de la soie a pour sa part continuellement cherché de nouveaux motifs pour plaire à ces dames. A ce titre, la rose et ses volutes, a servi de modèles à bien des peintres de l’école des Beaux-Arts à Lyon.

D’autres facteurs ont permis cette incroyable union entre la Capitale des Gaules et la rose. Tout commença, dit-on, quand Joséphine, impératrice de France, fit cadeau aux lyonnais (dont elle adorait la ville) du double de sa collection de roses rares.

On peut également citer d’autres éléments favorables à ce rapprochement méconnu comme :

  • la géologie variée des sols lyonnais, mélange de sables, d’humus ou encore de cailloutis glaciaires
  • le climat continental, permettant une meilleure robustesse des plants.

La géographie de la rose, toujours en quête d’espace, s’est beaucoup déplacée dans puis hors d’une métropole à forte pression démographique. D’où l’étonnement non feint de nombreux lyonnais, lorsque l’on évoque la rose comme faisant partie intégrante du patrimoine local. Et pourtant…

Egnatier;Fleur;Lyon;Parfum;rose;OlfaGones;OlfaPhily


Un parfum de botanique

 
Les pionniers de la rose lyonnaise étaient installés à Vaise, à la Guillotière, au Bachut, à Gerland et sur les pentes de la Duchère et de la Croix-Rousse. Ces faubourgs ont vite été rattrapés par la pression urbaine et nos amis producteurs se sont progressivement délocalisés. D’abord vers Montplaisir, Parilly ou Saint-Fons. Aujourd’hui la majorité d’entre eux sont toujours dans la région : à Feyzin et plus souvent dans les plaines voisines de l’Isère ou de la Loire.

Tout l’art des obtenteurs consiste à créer de nouvelles variétés correspondant aux attentes du marché. Nos roses sont donc toujours plus belles, plus parfumées, plus résistantes et leurs boutons fleurissent plus longtemps dans l’année.

Saviez-vous qu’il existe un Concours de la plus belle rose de France, organisé annuellement depuis 1933 à la roseraie de concours du Parc de la tête d’Or ? Depuis sa création, la moitié des récompenses a été attribuée à la maison Meilland  (6 générations successives de rosiéristes !). D’autres maisons : les Pernet-Ducher et les Guillot peuvent aussi se targuer d’une telle lignée et de créations qui ont fait le tour du monde.

Côté rose, le travail universitaire du 21ème siècle consiste à élucider les mystères de la synthèse du parfum des plants de rosiers. Des équipes de l’ENS, l’INRA, et de Lyon 1 collaborent notamment dans ce sens.

Roseraie Parc Tete dOr;Lyon;Parfum;rose;OlfaGones;OlfaPhily


Jardins parfumés en région

 
En plus de la roseraie de concours, le Parc de la tête d’Or accueille 2 autres roseraies que l’on visite librement. Profitez du retour des beaux jours pour visiter aussi celle du Parc Saint-Clair non loin, sur les berges du Rhône (face à la Cité Internationale). On aime aussi flâner sur la colline de Fourvière dans les jardins du Rosaire, avec une vue magnifique sur la cité. Au parc de Lacroix-Laval, le Centre de Ressources en Botanique Appliquée vaut également le détour. Même chose pour le parc de l’institut Lumière sis dans le 8ème. Enfin, au cimetière de Vénissieux, plusieurs rosiéristes célèbres reposent, entourés de plants de roses à parcourir.

D’autres hauts lieux de la rose sont à visiter en région avec un accès parfois payant. Il est même parfois nécessaire de réserver à l’avance. Pour en savoir plus sur la filière roses, nous vous conseillons : http://societefrancaisedesroses.asso.fr/fr/filiere_roses.htm

Rose blanche;Parfum;Lyon;rose;OlfaGones;OlfaPhily


Eau de rose et parfums en tous genres

 
De tous temps, la rose a été sélectionnée pour la subtilité de son parfum. Sensuel, doux, enivrant il évoque le plaisir des beaux jours, l’enfance et bien d’autres choses encore. Ce parfum provient essentiellement des pétales. Nos roses préférées sont donc les roses anciennes et anglaises, aux fleurs doubles opulentes. Selon les espèces de roses, l’arôme émane également des étamines (les organes mâles). Dans ce cas, on dit son parfum semblable au musc qui, de par son origine animale, est désormais interdit.

La rose se sont aussi des :

  • senteurs de thé frais, émanant des roses thé, hybrides de rosiers anciens et de plants importés de Chine
  • des effluves fruités, empruntés aux vergers de notre région, mais aussi parfois aux framboises ou agrumes
  • les accents plus orientaux, proches de la myrrhe ou de l’encens qui nous font voyager, lorsque l’on colle notre nez au cœur d’une fleur épanouie.

Pour profiter de tous leurs arômes, choisissez la magie d’un soir d’été après l’orage. C’est le meilleur moment pour que la plante exhale un maximum de ses composants aromatiques.

rose, tour rose, lyon, france, parfums, souvenirs


Des fragrances pas si éphémères !

 
A défaut, nos fragrances favorites peuvent également être conservées sous diverses formes. Intéressons-nous tout d’abord aux parfums pour soi. En version cassique on les trouve sous forme d’eaux de toilette, d’eaux de parfum puis de parfum (du moins au plus concentré). Moins fréquents, on peut aussi les porter sous forme de poudres parfumées, de concrètes, de roll-on et cætera.

Concernant les parfums d’ambiance, là aussi les formats sont très diversifiés. Citons les galets et bâtonnets parfumés, les brumes d’oreiller et même des brumes de pull ! Des usages consistant à diffuser le parfum en l’associant à une source de chaleur sont plus polémiques. Il s’agit par exemple de bougies ou papier parfumés et de l’encens. Ces usages pourraient s’avérer en effet dangereux, sous certaines conditions. Méfiez-vous aussi des aérosols qui diffusent, concomitamment aux parfums, des gaz qui peuvent s’avérer nocifs.

Printemps des Docks 2017;Lyon;exposant;OlfaGones;OlfaPhily;Parfum;souvenir;

 

Transportez vos sens à Lyon avec les parfums inédits d’OlfaGones

 
Aussi, OlfaGones a naturellement exclu ces modes de diffusion pour lancer sa toute première gamme de parfums d’atmosphère de Lyon. Ces fragrances pourront être diffusées dans une pièce grâce à un spray mécanique non toxique. De même le flacon en aluminium évite à ses utilisBiennale-design-2017;Saint Etienne;Parfum;rose;OlfaGones;OlfaPhilyateurs de le casser pendant le transport. C’est également un gage de préservation optimale des aromatiques, parole d’experts !

Au final, vous l’aurez compris : ce n’est pas un hasard si OlfaPhily, a choisi La Ro
seraie du Parc
comme fragrance phare de sa première collection d’objets souvenirs parfumés de Lyon.
Sa gamme OlfaGones 100% Made In Lyon a déjà été plébiscitée début 2017 lors d’une campagne de financement participatif.

Elle sera également vendue en avant-première à Lyon lors du salon du printemps des Docks (du 7 au 9 avril 2017).

Enfin ses cuirs parfumés, découpés et gravés au laser qui enrobent les flacons dans un écrin-symbole de Lyon, seront l’occasion d’une expérimentation inédite du 3 au 9 avril. A vivre en famille dans le cadre de la 10ème édition de la biennale du design de Saint-Etienne. Suivez les indications labos matériaux et laissez la magie opérer !

 
 

3 réflexions sur “ La rose à Lyon : explorez notre patrimoine et son parfum ”

  1. Ping : OlfaPhily en vacances | Olfaphily

  2. Ping : La saison des vendanges est ouverte ! | Olfaphily

  3. Ping : FANTASTIQUES mondes flottants – Visite guidée de La Sucrière à Lyon | Olfaphily

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *